15/11/2013

La petite ardennaise et la marionette

Une anecdote.

Au mileu des combats, une histoire qui n'a rien de militaire....

DESSINGIMARIO.jpg

La rencontre d'un Gi noir et d'une petite ardennaise.

 

 

Fin décembre 1944 - début janvier 1945. Un groupe de soldats américains, ( probablement de la 83 ème division d'infanterie *) sont chargés de sécuriser les villages de Joubiéval et Les Sarts.

 

Ces hommes sont sur les talons des allemands qui se replient en direction de Ottré- Bihain.

 

Quelques GI (3-4 ) s'installent dans une maison du village ( Cokaimont ) où une grand-mère et ses deux petits enfants se sont réfugiées à la cave pour se prémunir du danger que provoquent les combats aux alentours.

 

Alors que la grand-mère se risque à remonter à la cuisine avec ses petits enfants ( Ida et José ), elle tombe nez à nez avec les GI. Surprise d'autant plus grande que parmi eux, il y a un soldat d'origine afro-américaine.

 

Pour les ardennais, les seuls noirs dont ils avaient entendu parler ou dont ils avaient vu des représentations, c'était au congo, dans de lointaines colonies...

 

Quel n'est donc pas leur étonnement d'en rencontrer un ici chez eux en Ardenne.

 

La jeune Ida ( 5 ans ) est certes quelque peu effrayée mais aussi un peu curieuse.

 

Autour d'un sapin de noël improvisé, le Gi noir sort alors de son sac la petite marionnette et se met à jouer avec elle, détendant l'atmosphère.

Sans doute qu'un morceau de chocolat a aussi pu contribuer à rassurer ses craintes définitivement...

 

Cette rencontre inhabituelle lui laissa en tout cas un souvenir impérissable.

 

Les soldats quittèrent les lieux quelque temps plus tard, laissant à Ida cette marionnette qu'elle conservera toute sa vie.

mariosinge3.jpg

Don de F.Monfort-Vieuxtemps

 

 

* Au vu du matériel nominatif 83 DI retrouvé par B0012226.jpgailleurs sur place

20:12 Écrit par bulge relics | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Très beau et émouvant .... merci à toi de faire "revivre" cette petite marionnette... A bientôt

Écrit par : Fabienne MONFORT | 08/12/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.